A propos d’Océane OsteoCOACH


Qui suis-je ?

Je m’appelle Océane, j’ai 33 ans et je vis à Lyon avec mon mari et mes deux adorables lapinous (que tu as sûrement aperçu si tu me suis sur Instagram !).

J’ai toujours été passionnée par le corps et la santé (enfant j’étais une grande fan d’Il Était une Fois la Vie !), tellement que j’en ai fait mon métier d’ostéopathe.

Lorsque mon endométriose a été diagnostiquée (tardivement après une longue errance médicale), les traitements allopathiques ne m’ont pas aidé. Sous pilule, j’ai pris 10kg, je me sentais apathique et déconnectée de moi-même.

Pour tenter d’en finir avec mes douleurs quotidiennes et les crises qui me clouaient au sol, je me suis mise à essayer plein de choses : des séances d’ostéopathie, de kinésithérapie, d’acupuncture, lire et visionner des tonnes de contenu sur l’alimentation, essayer plusieurs régimes alimentaires différents, faire du sport plusieurs fois par semaine…

Malgré tout les douleurs étaient toujours là et j’étais extrêmement frustrée de faire tant d’efforts pour si peu de résultats.

Et un jour j’ai découvert des outils extraordinaires combinant le coaching, les récentes découvertes en neurosciences et celles sur le fonctionnement du système hormonal. Et j’ai compris !

Je ne m’attaquais pas au bon problème : pour moi qui avais toujours eu une relation compliquée à l’alimentation et à mon image, prendre soin de ma santé signifiait tenter de contrôler mon alimentation sans m’occuper de mon état émotionnel quotidien ni du dérèglement de mon système hormonal (ce qui occasionnait de nombreux craquages suivis d’une écrasante culpabilité).

En appliquant ces outils au quotidien, j’ai enfin pu retrouver l’équilibre, j’ai recalibré mon système hormonal, je me suis occupée des émotions que j’enfouissaient sous le tapis, j’ai arrêté de m’épuiser et de me faire toujours passer en dernier et ma relation à la nourriture s’est apaisée (au passage j’ai stabilisé mon poids qui jouait au yoyo depuis des années), mes douleurs se sont calmées et mon énergie est revenue.

Aujourd’hui mon bonheur est d’accompagner des femmes dans ce chemin vers elles-mêmes de compréhension de leur corps et de leurs émotions, afin de trouver l’équilibre avec leur maladie mais aussi l’apaisement dans leur relation à l’alimentation.

Elles prennent conscience qu’elles peuvent agir pour trouver leur équilibre, qu’elles ne dépendent pas uniquement de la médecine allopathique, mais aussi et surtout que la santé est un tout, et qu’aller mieux est un chemin qui va bien au-delà de l’alimentation anti-inflammatoire, c’est un chemin à la découverte de soi et de l’amour de soi.